Prendre ma RRQ à 60 ans ou attendre à 65 ans ? … Comment y voir clair ?

2018-02-26T13:09:10+00:00 26 février 2018|Non classé|

Depuis 4 ans, d’importantes modifications ont été apportées à la régie des rentes du Québec faisant en sorte qu’il faut agir de prudence quant à l’âge où vous désirerez commencer à recevoir votre rente.

 

En novembre dernier, le ministre Leitao a présenté un projet de loi proposant certains changements assurant la bonification de la rente. Malheureusement, si vous êtes à l’aube de toucher votre rente, ces modifications n’auront aucun impact sur votre situation.

 

Bon nombre de mes clients approchant la retraite me mentionnent vouloir prendre leur régie des rentes du Québec à 60 ans sans avoir consulté un Planificateur Financier même s’ils savent qu’elle sera réduite.  La raison? Tout simplement parce qu’un beau-frère a commencé à la toucher quelques années auparavant.

 

Bien que vous n’ayez seulement que quelques années de différence avec votre beau-frère, il faut savoir que ce dernier n’a probablement pas été affecté par les récentes modifications du gouvernement en 2014.  En effet, depuis 2014, la pénalité actuarielle pour les gens qui prennent leur rente avant l’âge de 65 ans a été augmentée progressivement, passant de 0,5% à 0,6% par mois.  Cette différence de 0,1% mensuellement fait alors baisser votre rente de 36% (entre 60 et 65 ans), alors qu’auparavant la baisse n’était que de 30%. La différence est considérable au moment de prendre votre rente et pourrait affectée considérablement votre retraite si vous ne bénéficier pas de rentes garanties par un régime de retraite.

 

En prenant en considération ces pénalités actuarielles, il faut aussi prendre en compte la notion du 85% de participation au régime.  Cela veut simplement dire que 85% des années de participation au régime seront comptabilisés, faisant en sorte que si vous cessez de cotiser pendant 5 ans et que vous avez des années où vous n’avez pas cotisé au maximum, vous pourriez être pénalisé.

 

À la lumière de ces aspects, il est donc important de trouver le point mort.  Dans le jargon de la planification de retraite, le point mort correspond l’âge à partir duquel il serait préférable d’attendre, afin de bénéficier de votre rente.  Par exemple, si votre point mort se situe à 75 ans, cela veut dire que jusqu’à l’âge de 75 ans il serait plus rentable de prendre votre rente à 60 ans. Par contre, par la suite il aurait été préférable d’attendre à 65 ans.  Bien que le calcul peut sembler facile à effectuer, une consultation avec un Planificateur Financier serait nécessaire, afin de bien identifier ce point mort et de comprendre les enjeux.

 

La régie des rentes du Québec est un régime administré par le Québec qui offrira une rente fixe indexée en fonction du coût de la vie jusqu’à votre décès.  Dans une réalité, où très peu de gens ont accès à un régime de pension à prestations déterminés et où vous devrez gérer vos décaissements à la retraite, il devient primordial de prendre plus de temps pour évaluer votre situation.  Bien que le dilemme soit de prendre votre rente à 60 ou à 65 ans, il est tout aussi possible de prendre votre rente à 62 ou 63 si vous le désirez.  Un planificateur financier sera en mesure de vous guider et de vous éclairer à prendre la bonne décision selon votre situation.

 

Bien sûr toutes ces informations ne tiennent pas compte de variables personnelles qui influencent votre planification de retraite.  Votre état de santé actuel, l’espérance de vie de vos parents ou l’état de votre situation financière sont des variables importantes. Peu importe votre situation, si vous approchez la retraite, il est primordial de consulter un Planificateur Financier qui saura vous guider et vous éclairer à prendre les bonnes décisions pour votre avenir.

 

Frédéric Thériault, Planificateur Financier